Brassins - Triple Belge

Pour cette bière, j’ai changé de matériel, en revendant ma cuve et en achetant un Klarstein Mundschenk.

La recette

Pour 20L de bière environ:

  • 5.8 kg de Malt Pilsner
  • 500 g de Malt de froment
  • 300 g de Malt Carabelge
  • 280 g de Sucre de table
  • 170g de houblon Styrian Goldings
  • 11g de levure M31 Belgian Tripel

Empatage

empatage empatage

Pouvant maintenant jouer des température plus finement, et ayant une recette qui s’y prete bien, j’ai fait trois paliers d’empatage.

  • 50°C pendant 15 minutes
    • Afin d’améliorer la clarté de la bière
  • 67°C pendant 60 minutes
    • Afin d’extraire des sucres fermentiscibles, et non fermentiscibles.
  • 75°C pendant 10 minutes
    • Afin de désactiver les enzymes

Ebullition

ebullition

Après avoir porté le mout à ébullition

  • Ajouter 100g de Styrian Goldings
  • Attendre 30 minutes
  • Ajouter 50g de Styrian Goldings
  • Attendre 20 minutes
  • Ajouter 20g de Styrian Goldings
  • Attendre 10 minutes

C’est ma première utilisation du Mundschenk, et je me suis un peu trompé dans mes quantités d’eau. Je n’ai donc pas 20L de mout comme espéré au début, mais seulement 13L. Ma densité finale étant finalement assez proche de ce que j’espérais au départ, j’ai décidé de ne pas rajouter d’eau.

Fermentation

Cette bière est forte. Je m’attendais donc à ce qu’elle bulle pendant longtemps, et je n’ai pas été décu. Elle a bullé pendant plus de 15 jours !

Mise en bouteilles

mout après la fermentation dégustation en fin de fermentation bouteilles

La fermentation s’est bien passée. Ma densité finale est encore un peu élevée (8 degré Plato, pour une densité initiale de 20). Mais les levures ne travaillant plus, j’ai décidé d’embouteiller tout de meme.

La bière est bonne, mais sa couleur n’est pas top. Elle est beaucoup trop opaque. Ayant déjà fait un palier protéinique, je pense qu’il faut que je fasse une ébullition plus poussée la prochaine fois.

Dégustation

La couleur assez jolie. Mais trompeuse ! Il y a un dépot de levure au fond de chaque verre, qui trouble un peu trop la bière si il est déposé. Lors de mon prochain brassin, je prévois de changer le mout de seau avant de resucrer pour la mise en bouteille, afin de réduire cette quantité de levure au fond.

dégustation

Quant au gout, je dois dire que je suis assez satisfait. Elle est bien ronde en bouche, comme on pourrait s’y attendre. Elle me fait un peu penser à une cuvée de trolls. C’est vraiment sympa, c’est probablement la première de mes bières que je vais prendre du plaisir à boire.